Toulouse EuroSudOuest : un tremplin pour la métropole toulousaine

Moderniser la gare de Matabiau ; étendre le centre-ville de Toulouse pour qu’il soit à la hauteur de son rang de capitale régionale et valoriser les quartiers aux abords de la gare, tels sont les trois principaux objectifs du projet Toulouse EuroSudOuest.

Le contexte

Avec la venue estimée de 18 millions de voyageurs chaque année, l'arrivée de la Ligne à Grande Vitesse (LGV) à Toulouse-Matabiau, à l'horizon 2024, est un atout majeur non seulement pour le développement de la métropole toulousaine mais aussi pour son rayonnement.
 
Le projet Toulouse EuroSudOuest accompagne la mutation du quartier Matabiau/Marengo avec le développement des transports et des aménagements urbains. Objectif ? Améliorer l'offre de transport, aménager les quartiers existants et faire peser la métropole en Europe.

Les grandes lignes du projet

L'arrivée de la LGV

La nouvelle Ligne à Grande Vitesse Paris-Bordeaux-Toulouse devrait être en service en 2024 et desservira directement le centre-ville de Toulouse. Les abords de la gare Matabiau seront réaménagés pour s'inscrire dans le centre-ville. Les transports urbains et sur rail seront renforcés.

Le pôle multimodal

Emblématique du projet, le pôle d'échanges multimodal Toulouse-Matabiau répondra au flux de voyageurs en prévision en faisant se connecter tous les modes de déplacements : train, métro, bus, car, voiture, vélo et piéton.

Le projet urbain

La métamorphose de la gare et des quartiers alentours s'inscrit dans un large  projet urbain qui relie le quartier au centre-ville (notamment à travers la métamophose des allées Jean-Jaurès en ramblas). L'objectif est d'imaginer tout autour de la gare un nouveau quartier de vie et de travail : nouvelle offre de logements, de commerces et de bureaux.

L'urbaniste

L'urbaniste catalan Joan Busquets, associé au paysagiste Michel Desvignes et à l'architecte Jean-Marie Duthilleul, a été désigné pour conduire le projet de rénovation du quartier Matabiau/Marengo.

Le financement

La convention signée par l'ensemble des partenaires porte sur un montant de 5.5 M d'euros, répartis entre les différents partenaires : l’État, le Groupe SNCF, la région Occitanie Pyrénées - Méditerranée, le Département de la Haute-Garonne, le SMTC Tisséo et Toulouse Métropole.

Le calendrier

2016 : Validation du projet Toulouse EuroSudOuest
2017 : Mise en service de la ligne à grande vitesse Tours-Bordeaux (Toulouse-Paris en 4h)
2024 : Arrivée de la LGV à Toulouse Matabiau
2030 : Achèvement du projet Toulouse EuroSudOuest


Un site internet

Pour suivre l'actualité du projet : www.toulouse-eurosudouest.eu


Article mis à jour le 02/11/2017